Comment créer votre start-up ?

Community Manager


iStock Ridofranz - Comment créer votre startup.jpgComment créer sa start-up ?Entrepreneur, vous comptez proposer au grand public un produit ou un service que vous pensez révolutionnaire. L'entreprise que vous souhaitez créer est alors une start-up. De quoi s'agit-il ? Quelles sont les étapes à ne pas manquer ? Comment vous développer rapidement en France ?

 

Start-up : qu'est-ce que c'est ?

La start-up attire de nombreux jeunes intéressés par un modèle professionnel plus souple que dans les grandes entreprises classiques. Par ailleurs, l'idée de développer un produit ou un service dont le marché n'est pas encore défini voire n'existe même pas les séduit. Il y a là l'idée d'être des pionniers d'un secteur, de répondre à une demande du public qui n'avait jamais encore été clairement formulée. Les exemples sont nombreux, comme Uber, qui offre une alternative aux taxis ou Deliveroo, qui permet à tout restaurateur de livrer à domicile.

 

La réussite d'une start-up réside dans la confiance que les dirigeants et les employés ont dans le projet et l'énergie qu'ils dépensent à convaincre le public et leurs potentiels financeurs.

 

Comment réussir la création de votre startup ?

Avant toute chose, vous devez vous assurer que votre innovation est simple d'utilisation et propose une vraie valeur ajoutée par rapport à ce qui existe déjà. 

 Vous devez ensuite réaliser une preuve de concept, aussi appelée proof of concept (POC), le plus vite possible. Dès le début du développement de votre produit ou service, vous devez prouver que la plus-value qu'il apporte est significative, qu'un marché existe et que vous pouvez le rentabiliser. Cela vous crédibilisera auprès des investisseurs, lorsque vous irez leur demander des fonds pour grandir.

 

Pour ce faire, vous devez attirer et intéresser de potentiels utilisateurs en misant sur la communication et le marketing. Dans le cas d'un produit, vous devez faire essayer un prototype par un groupe de testeurs, qui vous donneront des pistes d'amélioration. Lancer une campagne de financement participatif est une bonne méthode de preuve de concept. Si le nombre de précommandes est très important, vous saurez qu'un marché existe effectivement.

 

Une bonne campagne de publicité implique des personnes compétentes. Dès la création de votre startup, vous devez vous entourer de profils complémentaires et spécialistes chacun dans leur domaine : la recherche de financements, la création d'une stratégie marketing et communication adaptée au public visé (grand public, entreprises, population spécifique…), le développement de votre application ou votre site internet… Plus vite vous trouvez des personnes idéales et motivées, plus il sera facile de croître.

 

L'accompagnement des start-ups

La pire chose qui pourrait arriver à une startup est d'être isolée.  Pour vous accompagner, en fonction de votre profil et de votre expérience, intégrez des clubs et des réseaux : Croissance Plus, Réseau Entreprendre, France Active, Les Pionnières, Initiative France, CJD,...

Mais les clubs ne sont pas vos seules possibilités d’accompagnement. Pour vous structurer tout au long de votre aventure, vous pouvez faire appel à des incubateurs, des accélérateurs ou des pépinières.

 

Après la phase de l'accélérateur, vous pouvez vous tourner vers une pépinière. Il s'agit d'une structure d'accueil de startups déjà lancées et financées, qui peuvent y trouver des locaux à bas prix partagés avec d'autres entreprises, ce qui permet de faciliter l'échange d'expériences. Elles sont souvent gérées par les collectivités locales, municipalités ou agglomérations. La bien nommée Paris&Co propose huit pépinières thématiques à travers la capitale, des nouvelles technologies au développement durable en passant par la santé.

 

Pour les startups proposant un produit technologique, particulièrement un objet connecté, il existe des FabLabs. Il s'agit de laboratoires communautaires, dans lesquels les entrepreneurs peuvent fabriquer un prototype fonctionnel de leur objet. Tout est à leur disposition : imprimante 3D, kits de développement logiciel, machines outils… Ils existent souvent en combinaison avec un incubateur ou un accélérateur, comme à NUMA, ou dans la future Station F, qui ouvrira ses portes au début de l'été 2017. + il faut citer Scientipôle si l’on reste uniquement Parisien !

 

Le financement d'une startup

La réussite d'une startup réside dans la rapidité avec laquelle elle se développe. Cela implique de trouver très rapidement des financements. Pour y avoir accès, vous devez élaborer un business plan et un business model réalistes. Sur la base de la preuve de concept réalisée, vous devez identifier ce que l'on appelle le volume du problème, c'est-à-dire le nombre de clients à qui votre produit ou service va être utile, et ceux qui franchiront effectivement le pas. Cela vous permet de quantifier les économies d'échelle que vous pourrez réaliser : plus votre cible est importante, plus le coût unitaire de production est faible. Vous pourrez ainsi établir des projections crédibles de profits et de redistribution des bénéfices aux investisseurs à terme.

 

Il existe ensuite plusieurs moyens de financer votre startup, et en premier les financements publics, utiles à l'amorçage de votre projet. Bpifrance, par exemple, aide les entreprises innovantes en leur accordant une bourse pouvant atteindre 45 000 euros. Par l'intermédiaire de Pôle Emploi, vous pouvez bénéficier du dispositif Accre, qui vous exonère partiellement ou totalement de vos charges sociales pendant un an, ou du prêt à taux zéro NACRE, qui vient compléter un emprunt bancaire.

 

Vous pouvez également solliciter l'aide de réseaux d'accompagnement comme Initiative France ou le Réseau Entreprendre, qui accordent des prêts d'honneur. Il s'agit d'un emprunt à taux zéro pouvant atteindre 90 000 euros en complément là encore d'un prêt bancaire. Pour y avoir droit, vous devez passer devant une commission de sélection.

 

Le crowdfunding est une bonne idée de financement pour passer rapidement de l'étape prototype à celle de la production. Si votre campagne fonctionne, vous vous assurez également une publicité à peu de frais auprès de votre public.

 

Une fois la clientèle trouvée, vous pouvez commencer à chercher des financements privés auprès de business angels ou des fonds de capital-risque. Selon la valorisation de votre entreprise, vous pouvez espérer des investissements allant jusqu'à 500 000 euros pour les premiers tours, et plusieurs millions d'euros pour les seconds. Faites toutefois attention, il ne s'agit pas d'aides ou de don, mais d'augmentation du capital. Ces investisseurs deviennent alors actionnaires de votre startup.

 

Pour aller plus loin, vous pouvez télécharger « Le guide des start-ups 2017 », dirigé par la French Tech via Olivier Ezratty. En un peu plus de 400 pages, il présente l'évolution de l'écosystème français et détaille encore plus la méthode de création d'une startup.

 

Yvan Brax, journaliste à La Tribune

 

Vous avez crée votre start-up ? Parlez-en à la Communauté !