Comment et pourquoi racheter les actions de votre entreprise ?

journaliste à La Tribune

Le rachat d'actions est une pratique courante des entreprises cotées sur les marchés financiers. Quel est son intérêt ? Quand est-il opportun de le pratiquer ? Comment procéder ? Explications.

 

Le rachat d'actions : définition

Le rachat d'actions est une procédure par laquelle une entreprise cotée en bourse rachète ses propres titres à ses actionnaires. Il existe deux manières de réaliser cette opération. La première consiste à faire approuver un programme de rachat par une assemblée générale extraordinaire des actionnaires, qui autorise le conseil d'administration à le mener en limitant le nombre d'actions à reprendre ainsi que leur prix d'achat (souvent supérieur au cours du moment). Il doit par ailleurs respecter deux contraintes légales :

  • ne pas racheter plus de 10 % du capital de l'entreprise,
  • la période de rachat ne peut dépasser 18 mois.

 

La seconde option consiste à réaliser une Offre publique de rachat d'actions (OPRA). La procédure de validation est la même, sauf que le conseil d'administration ne rachète pas lui-même les actifs. Il va publier une offre auprès de tous les actionnaires, qui choisissent ensuite d'y répondre ou non. La limitation des 10 % du capital est d'ailleurs toujours valable.

 

Dans les deux cas, l'entreprise doit prévenir l'Autorité des marchés financiers (AMF) de son intention de mener un rachat d'actions, et ce dans les sept jours suivant le vote de l'assemblée générale. Passé ce délai, l'AMF peut considérer qu'il s'agit d'un abus de marché.

 

Pourquoi mener un rachat d'actions ?

Il existe plusieurs raisons pour une entreprise de mener un rachat d'actions. Il permet tout d'abord, en annulant les valeurs ainsi acquises, d'en réduire le nombre en circulation et ainsi d'en augmenter la valeur. Cela peut également signifier pour les actionnaires qu'ils toucheront des dividendes plus généreux. Tout ceci concourt à augmenter l'attractivité de la société sur les marchés financiers, ce qui permettra d'augmenter son cours.

 

Le rachat d'actions sans annulation présente lui aussi plusieurs intérêts. Le premier est pour l'entreprise de limiter la dispersion de son capital et de mieux contrôler son actionnariat. Cela diminue également les risques d'être victime d'une opération de rachat hostile.

 

Mais les valeurs ainsi rachetées peuvent être également redistribuées. Aux salariés tout d'abord, dans le cadre de plans de participation ou des programmes de stock-options, pour les inciter à s'invertir dans l'entreprise. Elles peuvent également être remises en vente sur les marchés financiers un peu plus tard, afin de favoriser le dynamisme du capital du groupe.

 

Enfin, le rachat d'actions permet à une entreprise ne disposant pas de fonds propres suffisants de croître en acquérant une autre société par le biais d'un échange de titres. Le fonctionnement est simple. L'entreprise acheteuse, avec ses actions récemment acquises, propose aux actionnaires d'une autre entreprise d'échanger leurs titres contre les siens en prenant évidemment soin de respecter la parité financière Cette action permet de prendre le contrôle d'une structure sans débourser un seul centime, ou presque.