Comment introduire votre entreprise en bourse ?

journaliste à La Tribune

 

Vous voulez développer votre entreprise, mais les financements accessibles ne vous suffisent plus. Pourquoi ne pas l'introduire en bourse ? Les marchés financiers sont connus pour être de grands accélérateurs d'activité.

 

La cotation de votre entreprise sur les marchés financiers vous permet de lever de nouveaux fonds en ouvrant le capital de la société et ainsi grandement faciliter le développement de votre activité. Cela assainit par ailleurs les comptes en réduisant la part des emprunts, nécessaires mais contraignants.

 

La cotation : généralités

Il n'y a pas de taille requise pour qu'une entreprise entre en bourse. Vous pouvez diriger une société familiale existant depuis des générations, comme une nouvelle PME en forte croissance. En revanche, cela déterminera le marché auquel vous accéderez. La bourse de Paris en compte deux principaux :

  • Euronext, qui regroupe les plus grandes sociétés cotées, dont celles du CAC 40. Les capitalisations (le montant des actions d'une entreprise) se chiffrent en dizaines voire centaines de millions d'euros,
  • Alternext, créé en 2005 pour faciliter l'accès à la cotation aux PME et ETI. Les règles sont plus souples et adaptées à la taille des entreprises.

 

Évidemment, toute entreprise est tenue de publier les informations nécessaires à la bonne tenue des transactions. Sur Euronext, chaque société doit laisser publics ses comptes des trois dernières années, audités et certifiés, publier son chiffre d'affaires trimestriel, un rapport financier semestriel et toute information susceptible d'avoir une incidence sur le cours de son action. Par ailleurs, elle doit diffuser au moins 25 % de son capital en titres.

 

Comme dit plus haut, les contraintes sur Alternext sont moins élevées, mais elles existent tout de même. Il faut seulement publier les comptes audités et certifiés des deux dernières années et des rapports financiers semestriels. La diffusion minimale d'actions est fixée à 2,5 millions d'euros.

 

Introduire votre entreprise en bourse pas à pas

Une fois le marché sélectionné, vous devez établir un prospectus. Il s'agit d'un dossier obligatoire permettant de présenter votre entreprise et votre projet à l'Autorité des marchés financiers (AMF), le gendarme de la bourse française. Il contient les comptes des deux ou trois dernières années, une présentation juridique et commerciale de la société et votre stratégie quant à votre introduction en bourse.

 

C'est à ce moment que vous devez vous adjoindre les services d'une banque d'investissement. Elle agit comme un intermédiaire entre vous et les marchés financiers, et vous aide à rédiger le prospectus. Elle est chargée d'assurer la bonne tenue de votre introduction en bourse et de déterminer le prix unitaire de vos actions, en se basant sur votre situation financière et sur la dynamique des marchés.

 

La préparation du prospectus peut prendre quelques semaines, voire quelques mois. Une fois qu'il est terminé, vous devez le déposer à l'AMF, qui délivrera un visa attestant que le dossier est complet et compréhensible pour les potentiels investisseurs.

 

L'étape suivante consiste à trouver ces fameux investisseurs, pour assurer le succès de votre introduction. C'est là qu'entre en jeu la société de communication financière. Elle doit mettre en place une stratégie de communication destinée à promouvoir votre activité, tant auprès du grand public que des professionnels, et à attirer le plus d'acheteurs possibles, qu'ils soient des particuliers ou institutionnels.

 

La banque d'investissement est ensuite chargée de préplacer les actions de votre entreprise. Il s'agit en quelque sorte d'une réservation faite sur un certain nombre de titres de votre entreprise. Cette opération permet d'affiner le prix d'achat lors de l'introduction en bourse, qui intervient quelques jours plus tard.

 

Deux jours suffisent à considérer une entrée sur les marchés financiers comme un succès ou non : le premier pour évaluer les attentes, et le second pour confirmer la tendance. Une fois cela fait, vous devez évidemment assurer le suivi à long terme, ne serait-ce que pour publier vos comptes régulièrement et toute information susceptible d'avoir une influence sur le cours. Là encore, la banque d'investissement est d'une grande utilité, puisqu'elle peut réaliser pour vous des analyses financières et assure la liquidité de vos actions, c'est-à-dire la possibilité pour tout actionnaire de revendre ses titres à tout moment.

 

Yvan Brax, journaliste à La Tribune