Création d'entreprises : connaître les aides et les financements

Community Manager

 

iStock Choreograph - Création d'entreprise les solutions de financement.jpgAides et finnancements pour la création d'entrepriseVous devez fournir un capital minimal à la création de votre entreprise, mais il peut ne pas être suffisant pour porter votre projet par la suite. Comment faire ? Du prêt d'honneur aux aides publiques de l'État, en passant par le crowdfunding, découvrez comment financer votre projet entrepreneurial.

 

Les prêts d'honneur par les réseaux d'accompagnement

S'il vous manque des fonds pour monter votre entreprise, vous pouvez prétendre à un prêt d'honneur. Il s'agit d'un emprunt à taux zéro souscrit en votre nom propre auprès d'un réseau de financement spécialisé comme Initiative France ou Réseau Entreprendre.

 

Pour y être éligible, vous passez devant une commission de sélection qui évalue la fiabilité de votre projet. Vous devez également compléter cet apport en contractant un prêt bancaire au moins égal au prêt d'honneur. Les montants octroyés dépendent de l'ampleur du financement nécessaire, mais oscillent le plus souvent entre 5 000 et 50 000 euros, et jusqu'à 90 000 pour les projets innovants.

 

Les concours pour les créateurs d'entreprises

Au-delà du financement que vous pouvez obtenir, participer à un concours dédié aux créateurs d'entreprise vous procure une notoriété plus grande et vous permet d'étendre votre réseau. Il en existe de très nombreux en France, tant nationaux que régionaux. En voici quelques exemples :

  • i-LAB : un concours du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche destiné aux projets de création d'entreprises de technologies innovantes,
  • La Fabrique Aviva : un concours destiné aux projets de création d'entreprises sur des thématiques liées à l'économie sociale et solidaire, comme le développement durable,
  • le Concours national de la création d'entreprise : il s'adresse à tous les entrepreneurs ayant créé leur entreprise après le 1er janvier 2016 ou ceux ayant un projet réalisable en 2017.

 

Les aides et subventions publiques

Il existe en France de nombreuses aides publiques accessibles aux créateurs et repreneurs d'entreprise. Elles peuvent aller du simple conseil pour les démarches administratives aux subventions en numéraire, en passant par les crédits d'impôt.

 

Parmi les plus importantes, vous pouvez bénéficier :

  • du prêt à taux zéro NACRE : de 1 000 à 8 000 euros sans garantie, il vient compléter un emprunt bancaire déjà souscrit,
  • de l'aide à la reprise et à la création d'entreprise (ARCE) : versement de 45 % du reliquat des droits au chômage sous forme de deux versements,
  • de l'exonération totale de l'imposition pour les jeunes entreprises innovantes (JEI) pendant un an,
  • de l'Aide au chômeur créant ou reprenant une entreprise (ACCRE) : exonération partielle ou totale des charges sociales pendant 12 mois.

 

Le prêt à la création par les banques avec la garantie Bpifrance

Vous pouvez également vous tourner vers Bpifrance, la banque publique d'investissement de l'État français. Elle propose diverses aides à destination des créateurs d'entreprise :

  • garantie d'un prêt bancaire à hauteur de 60 %,
  • financement d'entreprises innovantes sous la forme d'une bourse French Tech pouvant atteindre 45 000 euros,
  • aide à la création d'une campagne de financement participatif (crowdfunding ou crowdlending).

 

Les financements bancaires

Vous pouvez tout d'abord contracter un prêt classique auprès d'un établissement bancaire. Vous lui présentez votre projet, il statue ensuite sur sa fiabilité pour vous attribuer une somme d'argent. La période de remboursement ainsi que le taux d'intérêt peuvent être modulés en fonction de votre utilisation des fonds (besoins en fonds de roulement, trésorerie, location de bureaux...).

 

Pour vos petits investissements, l'achat de matériel informatique par exemple, vous pouvez avoir recours au microcrédit. Ces petits emprunts à court terme ne dépassant pas quelques milliers d'euros peuvent être contractés auprès de votre banque habituelle ou d'un établissement spécialisé.

 

Le crowdlending

Inspiré du financement participatif, le crowdlending vous permet de vous financer auprès du grand public. Il ne s'agit là toutefois pas d'un don, mais bien d'un prêt : ceux qui vous font confiance ont l'assurance d'être remboursés avec intérêts si votre projet reçoit suffisamment de soutien. Cette méthode permet de lever des fonds très rapidement : les campagnes durent généralement un mois. 

 

Vous avez des commentaires ? Venez en discuter sur la Communauté !