Fusion d'entreprises : quels sont les avantages ?

Community Manager

La fusion d'entreprise consiste en la mise en commun du patrimoine de deux sociétés pour n'en former qu'une seule. Cette opération présente de nombreux avantages pour l'activité, mais aussi quelques menus inconvénients. Tour d'horizon.

                                                                                                                              

Avant toute chose, il s'agit de préciser qu'il existe deux formes de fusion d'entreprise :

  • la fusion-absorption : l'une des deux sociétés est dissoute sans liquidation et transmet son patrimoine à l'autre, dite absorbante,
  • la fusion par apport d'actifs : les deux sociétés en constituent une nouvelle, dans laquelle elles apportent leurs titres ou actifs.

 

Les avantages d'une fusion

Quelle que soit la forme choisie, cette opération présente de nombreux avantages. Elle permet tout d'abord de réaliser des économies d'échelle. En regroupant l'activité de deux entreprises sous un seul nom, il est possible d'obtenir des remises sur les achats de matières premières ou de fournitures grâce à l'augmentation des volumes commandés. Elles bénéficieront par ailleurs d'un bénéfice de synergie. Il s'agit tout simplement d'une réduction des dépenses de fonctionnement par la suppression les doublons dans la chaîne de production. Cela permettra aussi d'en augmenter la productivité par une réorganisation plus rationnelle des activités.

 

Une entreprise peut également réaliser des économies supplémentaires en rachetant l'un de ses fournisseurs ou l'un de ses distributeurs. On appelle cela une fusion verticale. Elle peut alors réduire la marge du prix d'achat de ses matières premières ou transporter ses produits à ses clients pour un moindre coût. Dans les deux cas, elle dispose d'une vision d'ensemble sur l'intégralité du processus et peut ainsi réfléchir à des améliorations pour augmenter les bénéfices.

 

Inversement, la fusion horizontale consiste à intégrer une entreprise concurrente. Au-delà de l'augmentation des parts de marché, cette opération permet d'accroître sa capacité de production sans réaliser de lourds investissements. Dans certains secteurs, cela permet à la société acquéreuse d'augmenter son portefeuille de produits et à l'acquise de profiter d'une renommée plus grande. C'est le cas lorsque, par exemple, un distributeur de boissons leader dans le secteur de la bière achète une brasserie indépendante.

 

Cela permet également de réduire la concurrence, et donc la compétition sur des prix. La hausse des recettes est alors garantie grâce à l'augmentation mécanique du nombre de ventes, mais aussi grâce à une probable augmentation du prix de vente. Ce serait une mauvaise nouvelle pour le consommateur, mais une bonne pour le chiffre d'affaires de l'entreprise.

 

Enfin, la fusion horizontale permet d'augmenter la productivité de la nouvelle société. En effet, en confrontant deux manières de travailler, il est possible de conserver uniquement les meilleures pratiques de chaque partie, et ainsi améliorer l'efficience des salariés.

 

Les inconvénients d'une fusion

Si la fusion d'entreprises présente de nombreux avantages, elle a également quelques inconvénients.  Comme nous l'avons évoqué plus haut, le premier concerne les clients de la nouvelle société. Avec la réduction de la concurrence, les prix auront plus de chance d'augmenter. Et, puisque les consommateurs auront moins de choix, ils ne pourront qu'accepter les nouveaux tarifs.

 

Par ailleurs, aux premiers temps de la fusion, les employés peuvent ressentir plus de stress que d'habitude, en raison des nombreux changements opérés, que cela concerne un déménagement ou l'intégration de nouvelles méthodes de travail. Une perte de productivité temporaire peut en découler, mais elle sera vite résorbée une fois que la situation se sera stabilisée.